Mini-gâteau végétalien au sésame + 1 an!

Gâteau au sésame (11)Wahoo! Aujourd’hui, ça fait exactement un an que j’ai publié mon tout premier article sur Cuit l’eût cru. 62 articles plus tard, j’ai encore autant d’idées et d’inspiration qu’au départ ; c’est plutôt bon signe, non? L’année écoulée a vu mon temps libre diminuer radicalement, mais mon enthousiasme décupler! Je continue à considérer Cuit l’eût cru comme un passe-temps – c’est-à-dire que je n’ai pas l’intention de devenir « blogueuse professionnelle » ou de m’investir beaucoup plus – mais je suis contente de voir que le résultat vous plaît! En effet, dans les dernières semaines, vous avez été nombreux et nombreuses à me dire que je faisais du bon travail, que vous aimiez mon blogue, ses photos, son approche, etc. Comme c’est réconfortant! Bloguer, c’est un peu comme lancer une bouteille à la mer, on ne sait jamais si quelqu’un nous lira, alors ça fait toujours plaisir de savoir qu’on est suivi!Gâteau au sésame (6)

J’aime toujours autant (sinon plus) cuisiner. Le fun que j’ai découvert en devenant végétarienne (c’est-à-dire en n’ayant pas à couper du poulet cru ou à déballer des emballages saignants…), c’est paradoxalement ce que beaucoup d’entre vous redoutent. Alors je veux le répéter : OUI il faut apprendre à cuisiner différemment pour cuisiner végétarien (et à plus forte raison végétalien), mais c’est une démarche qui en vaut tellement la peine sur tous les plans (éthique, écologique, santé, saveur), qui vous fait redécouvrir le lien entre votre alimentation et votre corps, que ça ne peut que vous motiver à cuisiner et vous apprendre à triper en le faisant.

Le végétarisme, en plus de ce projet de blogue qui m’a obligé à cuisiner encore plus, m’ont fait découvrir un champ d’intérêts que je ne soupçonnais pas. Je me suis trouvé un boulot d’étudiante comme cuisinière/serveuse parce que je voulais rester dans la bouffe. Je dévore des livres sur l’éthique environnementale et animale. Je participe au Restaurant Day. Et deux de mes cours de la prochaine session universitaire portent même sur l’alimentation et l’agroalimentaire. Quand je vous dis que je tripe!Gâteau au sésame (15)

Pourquoi je vous parle de ça? D’abord pour vous convaincre que ça vaut plus-que-la-peine de végétaliser votre menu. Que cuisiner c’est comme un jeu. Mais aussi pour vous dire de toujours garder une place – si ce n’est la place la plus importante – pour faire ce que vous aimez vraiment. C’est si épanouissant et gratifiant!

Sur ce, j’ai décidé de fêter le 1 an de Cuit l’eût cru avec un petit gâteau – végétalien bien sûr – tout à fait à mon goût. La première recette que j’avais élaborée étant un gâteau glacé, et vu les températures extérieures actuelles, j’ai décidé de la garder en réserve pour plus tard (ce qui ne m’empêchera pas de m’en goinfrer, haha! -30, y’a rien là!). Voici plutôt un gâteau au sésame et à la fleur d’oranger, fortement inspiré de ce succulent gâteau de Sarah Britton. L’un de mes desserts favoris est le baklava, alors j’ai voulu m’en inspirer. Toutefois, comme je suis en plein Défi végane 21 jours, il me fallait faire sans miel, qui joue un rôle important dans le goût de ce dessert. Si vous consommez du miel, n’hésitez pas à remplacer le glaçage par le sirop que propose Sarah sur My New Roots!

Gâteau au sésame (18)Gâteau au sésame
Donne un petit gâteau de 5″x5″ – Doublez simplement les ingrédients pour un gâteau 8×8 ou de 9″ de diamètre et laissez un peu plus longtemps au four

¼ tasse + 1 c. à soupe de farine (j’ai utilisé de la blé entier et de la farine d’épeautre)
1 c. à thé de poudre à pâte
¼ c. à thé de bicarbonate de soude
Pincée de sel
¼ tasse de tahini
¼ c. à thé d’eau de fleur d’oranger
2 c. à soupe de sucre
6 c. à soupe de lait végétal (si vous êtes mindé, faites-vous un lait de sésame)
Une petite poignée de pistaches, grossièrement hachées

Instructions
Mélangez les ingrédients secs ensemble. Dans un autre bol, fouettez le tahini avec l’eau de fleur d’oranger, le sucre et le lait jusqu’à ce que le mélange soit assez homogène. Incorporez les ingrédients secs, puis les pistaches.
Versez dans un moule de 5 pouces huilé, dans des moules à muffins ou autres.
Enfournez à 350°F pendant 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent en ressorte propre et que le dessus soit doré (le temps peut varier grandement selon le moule utilisé).

Glaçage végétalien à l’orange

1 c. à soupe d’huile de coco, semi-solide (si elle est solide, réchauffez-la légèrement ; si elle est liquide, mettez-la quelques minutes au frigo)
2 c. à thé de jus d’orange
1 c. à thé de zeste d’orange
½ tasse de sucre en poudre

Fouettez les trois premiers ingrédients ensemble, puis incorporez le sucre en poudre graduellement en fouettant vigoureusement. Glacez votre gâteau refroidi, et décorez avec des pistaches hachées et des graines de sésame si vous le souhaitez.

TRUC : Si vous n’avez pas de sucre en poudre sous la main, vous pouvez passer du sucre régulier au robot culinaire / mélangeur / Magic Bullet. C’est ce que j’ai fait et ça fonctionne bien, sauf que le glaçage reste un peu granuleux.

Bien sûr, vous pourriez utiliser du beurre au lieu de l’huile de coco si ça ne vous dérange pas, comme dans un glaçage au beurre traditionnel.

Merci d’être là, et c’est parti pour une autre belle année!

Partagez!

Une réflexion au sujet de « Mini-gâteau végétalien au sésame + 1 an! »

  1. Un an et quel chemin parcouru! Bon anniversaire à Cuitleutcru et
    je suis tellement contente de voir que tu portes attention à ta santé, à celle des autres…via ton blogue justement ,et à tout ce qui t’entoure. BRAVO Marie-Hélène!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *