My New Roots

My New Roots (10)Si vous me suivez depuis un moment déjà, vous reconnaîtrez sans doute le nom du blogue dont je veux vous parler aujourd’hui. Depuis le lancement de Cuit l’eût cru, c’est dans mes plans de vous présenter ce blogue, parce que non seulement c’est LA meilleure référence à mon avis, mais aussi pour le rôle qu’il a joué dans ma vie ces dernières années. J’en profite pour vous en parler maintenant parce qu’un livre de recettes My New Roots vient tout juste d’être lancé (je vous en parle plus bas).

My New Roots (14)Derrière My New Roots, il y a la jolie Sarah Britton, une Ontarienne d’origine, qui vit maintenant à Copenhague (chanceuse!) avec son mari et leur fils. Je vous parle brièvement de qui elle est parce que ça explique beaucoup pourquoi j’aime la suivre. Issue d’une famille canadienne standard, Sarah a mangé, pendant une grande partie de sa vie et comme elle l’explique dans l’introduction de son livre de recettes, des aliments industriels et des fruits et légumes de l’autre bout du monde, cueillis avant maturité. Elle se destinait à vivre une vie urbaine branchée en tant que designer. C’est lors d’un séjour de bénévolat sur une ferme biologique d’Arizona qu’elle a redécouvert le lien entre la nourriture et nous, et entre la nourriture et la planète. Elle a par la suite décidé d’étudier en nutrition holistique, puis de lancer son blogue. En déménageant au Danemark, elle a aussi travaillé comme chef dans des restos végétariens, mais elle se consacre aujourd’hui à My New Roots qui, bien plus qu’un « simple » blogue (élu meilleur blogue culinaire par les lecteurs dans la catégorie « Special Diets » du magazine Saveur en 2014 + 113 860 j’aime sur Facebook, rien qu’ça), lui permet aussi de donner des ateliers et des formations.

My New Roots (8)En bref : c’est une fille ordinaire, qui n’a pas grandi dans un milieu nécessairement propice à faire d’elle une passionnée d’alimentation saine, une fille simple et vraie qui aime la bouffe, la connaît bien et adore en parler. Son blogue est donc l’un des rares dont je lis toujours les articles au complet (et non juste la recette), parce qu’elle écrit d’une manière authentique, qui fait transparaître sa présence et sa passion. Elle a le don de nous faire littéralement tomber en amour avec la nourriture. À chacun de ses articles, elle donne plein d’information sur les aliments, leurs effets sur notre santé, les différentes techniques de cuisine, etc. Bref, on apprend tout en se divertissant. Mais un blogue de cuisine a beau être instructif et plaisant, si les recettes sont ordinaires, on n’accroche pas plus que ça. Or : toutes ses recettes sont extraordinaires. Sérieux.

Bon, ok, je n’ai pas encore essayé toutes ses recettes, mais un grand nombre d’entre elles, et à chaque fois c’est délicieux. Pas juste bon : dé-li-cieux. Et original. Disons que j’attendais son livre de recettes (inédites, seulement 2 sur 100 proviennent du blogue) avec impatience! Et je ne suis pas déçue…My New Roots (2)Les recettes de Sarah sont toujours végétariennes et la grande majorité sont végétaliennes. L’une des choses qui m’a fait aimer My New Roots, c’est aussi l’approche que Sarah a par rapport au végétarisme : elle n’est pas sectaire, ou puriste. Tout en expliquant les bienfaits d’une alimentation végétale, elle n’émet jamais de jugement et offre des alternatives à certains ingrédients. Elle-même, bien qu’ayant une alimentation principalement végétalienne, mange parfois du miel, du pollen, des œufs, du fromage, voire du poisson. Bref, elle ne se prend pas la tête avec les étiquettes et se fout de rentrer dans une case bien précise (la seule qu’elle accepte est whole-food lover). Elle mange simplement ce qu’elle croit être bon pour elle et pour la planète.

My New Roots (5)Je disais que My New Roots avait joué un rôle important dans ma vie ces dernières années, et c’est justement par sa simplicité, sa fraîcheur et la tonne d’information qu’on y trouve qu’il m’a aidé dans ma transition vers le végétarisme. En fait, comme j’en ai déjà parlé dans mon entrevue sur Les Trappeuses, j’ai réellement commencé à apprécier cuisiner quand j’ai arrêté de cuisiner de la viande. Et en découvrant des recettes aussi fabuleuses que celles de Sarah, tellement « outside the box » comparé ce que j’avais pu manger avant et si savoureuses, c’est là que je me suis découvert une vraie passion pour la bouffe et pour les aliments sains. Ça reste encore ma principale source d’inspiration. De plus, je réalise en écrivant ceci qu’une autre chose qui m’a rejointe dans son approche du végétarisme, c’est qu’elle met de l’avant des raisons de santé et écologiques, qui sont aussi les raisons qui m’ont menée vers l’alimentation végétarienne. Ne vous méprenez pas : avec le temps, à force de m’informer, j’en suis venue à trouver très importantes les autres raisons qui peuvent soutenir le végétarisme, comme la réduction de la souffrance animale et autres raisons éthiques. Mais à la base, c’est surtout pour le bien de ma santé et de l’environnement que je m’y suis intéressée. Or, beaucoup de blogues végé mettent de l’avant le bien-être des animaux. Mais quand je me cherche une inspiration pour le souper, je n’ai pas nécessairement envie de lire un texte militant…

My New Roots (18)Je ne peux donc que vous encourager à visiter son blogue. En plus, les photos y sont absolument MA-GNI-FI-QUES (voilà où ont servi les études en design). Par contre, malheureusement, le blogue est en anglais. Quand j’ai commencé à la lire, je me suis rendu compte que, bien que je comprenais bien l’anglais, le vocabulaire culinaire faisait vraiment partie d’un monde particulier et que je ne l’avais jamais vu ailleurs avant. J’ai donc usé et abusé des sites de traduction pendant un temps, mais aujourd’hui je me débrouille très bien (je cherche même parfois l’équivalent français de certains termes anglais, parce que je suis principalement des blogues anglophones). Bref, ne vous laissez pas arrêter par les buckwheat, turnip et spelt de ce monde et soak, shred, fold and drizzle!

My New Roots (19)Le livre est aussi l’un des meilleurs achats que j’ai fait dans les derniers mois et je ne regrette pas de l’avoir précommandé l’automne dernier(!). Je ne l’ai que depuis une semaine environ, et j’ai déjà essayé huit recettes (et plusieurs autres sont sur ma liste dans les prochains jours!), sans compter les recettes comme le chocolat cru et le thé de chaga que j’avais déjà fait par avant. Tout était délicieux (mention spéciale à ses géniaux Salt ʼN’ Pepper Chocolate Chip Cookies). En plus de la centaine de recettes – divisées non pas en déjeuner / repas principal / dessert, ni en types d’ingrédients, mais plutôt en saisons -, on trouve plein d’info sur la conservation et la cuisson des aliments, les germinations, les ingrédients à garder sous la main, etc. Une vraie bible.

Sur ce, je vous laisse le plaisir de découvrir les recettes de Sarah. Ci-dessous, une liste de celles que je préfère (même si c’est dur de se limiter).

Je termine ce (long) article en m’excusant de ne pas être très active ces temps-ci (comme d’habitude, la fin de session…) et de ne pas non plus vous donner une nouvelle recette aujourd’hui. J’ai surtout cuisiné les recettes de Sarah dans les derniers jours. Mais je suis confiante que vous trouverez amplement de quoi vous inspirer sur My New Roots! À bientôt!

Dévorez :

À essayer au moins une fois pour repenser la bouffe :

 My New Roots (12)

Partagez!

2 réflexions au sujet de « My New Roots »

  1. Merci! Je ne connaissais pas ce blog… premier coup d’œil… j’adore! Il faudra bien que je me procure ce livre! Peut-être pour une prochaine édition de notre club de lecture! Je suis vraiment en mode recherche de recettes simples et végé… pas toujours facile de vivre avec des hommes qui ont besoins de viandes pour être des hommes!!! (Oui, mais bon… je les aime comme ça 😉

    Toujours intéressant de venir faire un tour ici 🙂

    • Merci Isabelle! Ah oui, vraiment, c’est un must le livre de recettes. Je n’arrête pas d’y recourir depuis que je l’ai et il y a plein de bonnes idées délicieuses. Sur son blogue elle a aussi des recettes simples de « tous les jours » (entre autres ses « Abundance Bowl »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *