Salade Sherpa

Salade Sherpa (4)Les réveillons des fêtes sont pour très bientôt. En tant que végétarienne, je sais qu’il est parfois difficile de se nourrir adéquatement pendant ces soirées, soit parce qu’on se contente des « à côté » (crudités, grignotines, salade, desserts), soit parce qu’on apporte notre propre repas – mais un « lunch » cuisiné à la va-vite n’est pas toujours très soutenant. Pas de panique! Ma cousine Françoise a une super recette qui vous tiendra au corps toute la veillée. Avis, donc, aux végétariens en manque d’inspiration, ou à ceux qui reçoivent des proches végés dans le temps des fêtes.

Vous apercevez un rare spécimen de "romarin de Noël".

Vous apercevez un rare spécimen de « romarin de Noël ».

Un petit mot d’abord sur ma cousine. Grande voyageuse devant l’éternel, Françoise est aussi une bonne vivante, qui s’inspire de la cuisine du monde pour faire des plats succulents à partager avec un bon verre de vin. Médecin de profession, elle sait aussi concocter des plats santé. Parce que le texte qu’elle a préparé pour l’occasion est beaucoup trop bien comme il est, je vous le livre tel quel, avec quelques précisions en bleu qui sont de moi. Mais voici d’abord le « profil culinaire » de celle qui m’a fait tomber en amour avec le fromage de chèvre et qui prépare les MEILLEURS rhum & coke de toute la vie.

Pas sûre que Bellezébuth apprécie beaucoup Noël!

Pas sûre que Bellezébuth apprécie beaucoup Noël!

Françoise, depuis quand cuisines-tu?
J’ai toujours aidé mes parents dans la cuisine, surtout pour manger en cachette la pâte à muffin ou à beigne pas cuite. Sans blague, ma job officielle quand j’étais enfant c’était de faire cuire les champignons. Faut bien commencer quelque part… Et puis je suis devenue de plus en plus autonome au fil des années, c’était naturel pour moi. Surtout que je suis super gourmande!

Quelles sont tes sources d’inspiration?
Je m’inspire beaucoup de la cuisine des pays que je visite, je reviens souvent avec des épices et des idées de recettes dans mes bagages. J’aime particulièrement la cuisine indienne, marocaine et savoyarde.

Quel est ton plat favori?
Mon plat favori est indéniablement le gâteau forêt-noire que ma mère me prépare à ma fête (si je n’ai pas mon gâteau, « ce n’est pas vraiment ma fête »!). Dans la rangée du milieu, pas question de vulgaire gelée aux cerises : il y a plutôt plein de crème fouettée avec une rangée de cerises « Bing » macérées dans la crème de menthe. Je me nourris exclusivement de ce gâteau à tous les repas (y compris la nuit) jusqu’à temps qu’il n’en reste plus une miette.

Un ingrédient que tu aimes utiliser?
Le vitriol. Quel délice! Ha! Ha! Sans blague, l’ingrédient qui a changé ma vie, c’est la fleur de sel. Hummmmm…. J’en mets partout, tout le temps, c’est ma drogue, il y en a des pots partout dans la maison, j’en amène en voyage et en camping, et j’en offre en cadeau à mes amis pour être sûre qu’ils en aient quand je vais manger chez eux! Sinon, j’ai un gros faible pour le fromage de chèvre…

Autre chose qu’on devrait savoir sur ton profil culinaire?
Vous avez le droit d’être déçus, mais la façon dont je cuisine est d’une désolante simplicité : j’ai envie d’un ingrédient en particulier puis j’invente une recette sur le modèle « n’importe quoi n’importe comment », tant que c’est coloré, que c’est « chunky » et qu’il y a des légumes à travers. Le plus étonnant, c’est que d’habitude ça finit par être bon! (En tout cas, soit c’est vraiment bon, soit mes amis sont d’habiles hypocrites…)

****

Voici donc cette fameuse recette qu’elle avait tout d’abord préparé à Noël l’an dernier et qu’elle a accepté de revisiter pour nous.

Salade Sherpa (5)Salade Sherpa
La salade qui nourrit tellement bien que vous pourriez monter l’Everest avec ça dans le bedon!

Le Sherpa qui a donné son nom à la salade.

Le Sherpa qui a donné son nom à la salade.

Voici les ingrédients pour faire assez de salade pour une grosse famille. Testez la recette sur eux à Noël, et vérifiez si personne n’a été malade et/ou est mort (ça a l’air gros dit comme ça, mais l’allergie anaphylactique, par exemple, ça arrive même dans les meilleures familles, eh oui). Si tout a l’air sécuritaire, vous pourrez répéter l’expérience pour les petits repas de semaine à la maison en coupant les quantités de la recette de moitié. (Sur les photos, j’avais fait la moitié de la recette.)

C’est très simple, vous n’avez qu’à mélanger ensemble tous les ingrédients suivants dans le plus grand bol que vous trouverez dans la maison (un bol à punch c’est parfait, mais si vous n‘en avez pas, utilisez une grosse marmite, ou un seau (c’est moins chic mais ça a un charme rustique certain) :

  • Un sachet (400 g) de « Mélange de riz brun avec orge, lentilles vertes et quinoa rouge » ou de « Mélange de riz brun avec orge et épeautre » du Menu Bleu (Choix du Président) ou environ 1 tasse de riz brun, ½ tasse de lentilles vertes, ¼ tasse d’orge et ¼ tasse de quinoa. 

Faites cuire tout le sachet en suivant (plus ou moins) les instructions sur l’emballage :
– Remplacez l’eau par de la soupe Miso, et si vous voulez vraiment vous faire plaisir, rajoutez à ce bouillon 2 à 3 c. à soupe d’assaisonnement pour le riz « L’épice-riz / Spice-a-rice » à saveur « Indienne » de la marque Parador. Si vous n’en trouvez pas, remplacez par du cari et du cumin en poudre, ou n’importe quelle épice dont vous raffolez!
– Prévoyez au moins une fois et demie la quantité de liquide suggérée (rajoutez-en au besoin au fur et à mesure de la cuisson).
– Prévoyez environ deux fois le temps de cuisson suggéré.
– Vérifiez régulièrement la cuisson et la quantité d’eau; retirez lorsque c’est suffisamment tendre pour être mangeable sans se casser les dents.
– Refroidir complètement avant d’ajouter les autres ingrédients.

  • 1 boîte de haricots noirs (540 ml)
  • 1 boîte de maïs en grains (341 ml)
  • 3 tasses de courge butternut cuite, en cubes
  • Tomates cerises ou tomates raisins (environ 300 g)
  • Roquette (deux ou trois grosses poignées); vous pouvez la remplacer par des bébés épinards si vous préférez
  • 2 tasses de canneberges séchées
  • 1 tasse de pistaches (ou de pignons, ou des noix que vous aimez)
  • 2 tasses de fromage feta en cubes préservé dans l’huile et les herbes (j’utilise de préférence le feta « Apetina » de la marque « Arla », vendu en petites barquettes très pratiques; j’utilise 4 barquettes pour la recette et je draine l’huile avant d’ajouter le fromage). Et si vous n’aimez pas le feta, mettez du fromage en grains! ou bien sûr n’en mettez pas, si vous êtes végétaliens
  • Menthe fraîche, ciselée (au goût)
  • Persil plat (au goût)
  • Jus d’un citron
  • Sel et poivre, au goût
  • Si vous voulez rajouter d’autres légumes (céleri, poivrons, concombre, cœurs de palmier ou d’artichauts, betteraves, etc.), gâtez-vous!!

****

Et voilà! Vous devriez être sustentés jusqu’aux petites heures du matin.
Passez un excellent temps des fêtes, profitez-en pour prendre du temps pour vous et pour vos proches et, bien sûr, pour vous régaler de plein de bonnes choses!

Joyeux Noël!

Salade Sherpa (14)

Partagez!

3 réflexions au sujet de « Salade Sherpa »

  1. Ah! Ah ! Ah! Décidément, y’en a pas 2 comme ma soeur… J’ai déjà hâte à Noël pour goûter à sa nouvelle invention… En espérant qu’elle ne contienne pas trop de vitriol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *