St(ef)-Valentin

Chocolat (1)La Saint-Valentin approche à grand pas. Bien que cette fête soit devenue un objet de marketing davantage qu’une célébration de l’amour, j’aime toujours souligner les fêtes saisonnières et religieuses, et je m’intéresse à leur origine et à leur signification*. C’est probablement une « déformation professionnelle » due à mes études en sciences des religions.

La Saint-Valentin est une fête chrétienne tardivement associée à l’amour, mais elle est venue remplacer une ancienne fête romaine : les Lupercales. Il s’agit d’une fête de la fécondité. Et cette année, la Saint-Valentin tombe un soir de pleine lune… Les légendes, les croyances (et les faits avérés!) à propos de la pleine lune sont nombreux, incluant une influence sur le cycle menstruel, un sommeil moins profond, des accouchements plus nombreux et une meilleure productivité horticole. Autant dire que la fertilité sera doublement célébrée ce vendredi.

J’en profite donc pour vous présenter une recette simple, mais toute indiquée pour l’occasion : du chocolat. Bon pour la santé. Et absolument délicieux. C’est presque devenu une tradition pour moi de faire cette recette avec mon amie Stéphanie, que je vous présente ici dans la section Inspiration. Stef a aussi étudié en sciences des religions, elle a beaucoup voyagé et elle adore cuisiner et manger, alors vous pouvez vous douter qu’on s’entend très bien! Je l’inclue dans mes inspirations, car en plus de me faire découvrir des épices et des mets indiens (elle a séjourné quatre mois en Inde), elle est une exploratrice culinaire ouverte d’esprit. C’est d’ailleurs l’une des premières à s’être intéressée à mes expérimentations de desserts aux légumes ou aux légumineuses (des carrés aux pois chiches, Stef, tu t’en souviens?). J’aime aussi beaucoup sa philosophie de consommation : elle s’efforce d’acheter biologique et local la majorité du temps, en plus de favoriser la simplicité.

Chocolat (7) - CopieStéphanie, depuis quand cuisines-tu?
Déjà bébés, notre mère nous a vite laissé la chance de mettre la main à la pâte dans la cuisine, ça devenait un jeu! Mes frères, sœurs et moi avons donc tous développé le plaisir de cuisiner et de bien manger!

Quelles sont tes sources d’inspiration?
J’aime bien m’inspirer des cuisines du monde, et particulièrement de la cuisine indienne, avec tous ses parfums et ses épices!

Quel est ton plat favori?
Ouf! Question à laquelle je ne sais jamais quoi répondre, car il y a tellement de plats que j’adore! Côté traditionnel, j’adore la tourtière (racines saguenéennes obligent). Sinon la liste est longue : couscous marocain, sushis, lasagne…

Un ingrédient que tu aimes utiliser?
Le cumin et la cardamome (que j’apprécie autant dans les plats salés que sucrés).

Autre chose qu’on devrait savoir sur ton profil culinaire?
J’adore cuisiner, mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est de partager un bon repas en bonne compagnie!

Stéphanie devrait nous revenir avec une recette indienne éventuellement, mais pour l’instant voici le chocolat que nous avons concocté pour la Saint-Valentin! Vous trouverez plus d’information sur les ingrédients à la suite de la recette.

Chocolat (5) - CopieChocolat – recette de base

¼ tasse d’huile de coco
¼ tasse de beurre de cacao
¾ tasse de cacao (cru si vous le désirez)
⅓ tasse de sirop d’érable (ou du miel non pasteurisé, pour un chocolat cru. Pour une version végétalienne, il est possible d’utiliser de la pâte de dattes, mais je ne connais pas les quantités. Vous pouvez aussi utiliser du sirop d’agave.)

Instructions :
Faites doucement fondre l’huile de coco et le beurre de cacao à feu doux (ou au bain-marie, surtout si vous voulez conserver tous les nutriments). Retirez du feu, puis incorporez le sirop d’érable ou le miel, ainsi que le cacao en fouettant avec une fourchette. C’est alors le moment d’ajouter des ingrédients si vous le désirez. Vous avez ensuite le choix d’étendre le chocolat sur une plaque recouverte de papier parchemin ou de le verser dans des moules. Laissez refroidir au réfrigérateur et conservez-le là.

Chocolat (2) - CopieJ’ai déjà mentionné l’huile de coco dans ma recette de biscuits choco-chiches et pour faire du déodorant avec du bicarbonate de soude. C’est une huile vraiment géniale, mais il faut prendre soin de l’acheter biologique et extra vierge. Oui, c’est un corps gras, qui comporte beaucoup de gras saturés. Mais ces gras sont en fait bons pour votre santé, contrairement aux gras saturés d’origine animale. L’huile de noix de coco aide à réguler le taux de cholestérol dans le sang, tout en apportant son aide à la glande thyroïde pour stimuler le métabolisme. C’est aussi une source d’acide laurique, une substance que l’on retrouve principalement… dans le lait maternel. L’huile de coco a également des propriétés antibactériennes et antivirales. Ses usages sont multiples : huile de cuisson (c’est l’une des huiles qui supporte le mieux la chaleur), hydratant corporel, on peut même l’utiliser pour se brosser les dents! Elle a la propriété d’être solide à température pièce (jusqu’à 24 ou 25°C) et elle se conserve très bien.

Les gras de cette huile ne s’emmagasinent pas dans le corps. En fait, l’huile de coco aiderait même à perdre du poids, puisqu’elle stimule le métabolisme. De plus, elle améliore l’absorption des nutriments des autres aliments consommés avec elle.

Pour faire votre chocolat, vous pouvez utiliser une huile de coco « désodorisée » (mais assurez-vous que le procédé pour la désodoriser ne comporte pas de produits chimiques). Personnellement, j’utilise une huile de coco non-désodorisée et mon chocolat n’en est pas moins bon. Il a simplement un léger goût de noix de coco, mais ce n’est pas mauvais du tout! Si vous peinez à trouver du beurre de cacao**, vous pouvez le remplacer par de l’huile de coco, mais votre chocolat goûtera davantage le coco et il fondera plus rapidement en dehors du frigo. (On peut trouver de l’huile de coco dans les magasins d’alimentation naturelle ou dans la section « santé » des épiceries. Costco en vend aussi de gros pots à un prix avantageux, et elle est biologique.)

Chocolat – spécial romance

Sur une recette de base étendue sur une plaque, saupoudrez un peu de fleur de sel et de fleurs de lavande séchées.

Chocolat (9) - Copie


Chocolat – spécial pleine lune

À une recette de base, ajouter 2 c. à thé de poudre de maca en mélangeant bien. Incorporez ensuite des canneberges séchées, ou encore des cerises. Versez dans des petits moules et laissez prendre au réfrigérateur, ou même au congélateur pour que ce soit plus rapide.

Chocolat (10) - Copie

****

La maca est un tubercule qui pousse dans les Andes et que l’on retrouve ici sous forme de poudre. C’est une plante adaptogène, c’est-à-dire qu’elle répondra à vos besoins spécifiques, un peu comme du ginseng. En plus d’être bon pour le système immunitaire, la maca augmente l’énergie et la vitalité. Elle est donc utile pour lutter contre la fatigue, mais également contre la dépression, le stress et les troubles de mémoire. Elle aide à régulariser le système hormonal, ce qui en fait une alliée de choix pour les femmes ménopausées ou aux prises avec des troubles menstruels. Finalement (et c’est la raison pour laquelle je l’ai choisie dans le spécial pleine lune), la maca augmente la libido et améliore la fertilité.

Bien sûr, pour vraiment bénéficier des propriétés de la maca, il faut en consommer un peu à tous les jours. L’idéal est de commencer par une petite quantité (environ ½ c. à thé), puis d’augmenter progressivement. Son goût, un peu surprenant au départ, rappelle le miel. Quelle meilleure excuse pour en manger que des chocolats pleins de bon cacao?

****

Les variations de chocolat sont infinies : zeste de citron, de lime ou d’orange, gingembre frais, noix, graines des chia ou de chanvre, noix de coco, épices, herbes (essayez thym et romarin!), essence de menthe, etc. Vous pouvez aussi vous amuser à faire des chocolats fourrés avec des beurres de noix, du caramel, des ganaches… Sky is the limit, comme on dit.

* Si le sujet vous intéresse, je présente les fêtes religieuses sur le site Internet de La Montagne des dieux.

** J’avoue avoir de la difficulté à trouver du beurre de cacao à Québec. Pour l’instant, je m’approvisionne chez le chocolatier Érico (rue St-Jean). Il faut simplement en faire la demande aux employés et ils iront vous en chercher (sous forme de petites pastilles). J’ai aussi trouvé du beurre de cacao en poudre dans la section des produits biologiques et naturels de l’épicerie Métro, et chez l’épicier J.A. Moisan, mais je n’ai pas encore essayé de l’utiliser dans du chocolat. Il est probablement possible d’en acheter en ligne également. Si vous connaissez un endroit où on vend du beurre de cacao, faites-le moi savoir! J’aimerais beaucoup en trouver en gros morceaux. (P.S. : tout comme l’huile de coco, le beurre de cacao peut servir d’hydratant corporel, et sent délicieusement bon.)

Partagez!

3 réflexions au sujet de « St(ef)-Valentin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *